Avec tous les vacanciers qui passent l’été à la mer, le taux de pollution des océans ne cesse d’augmenter. Le plastique jeté sur les plages, les affaires oubliées par mégarde près du rivage ou encore le pétrole produit par les bateaux laissent des impacts dévastateurs dans les mers. Les ressources marines sont menacées et l’écologie est détruite petit à petit. Pour ne pas contribuer à ce cycle vicieux, voici quelques comportements à adopter pendant des vacances à la mer.

Éviter de prendre des souvenirs de la mer

Des vacances à la mer laissent toujours des souvenirs inoubliables. La nature marine a beaucoup de choses à offrir et à découvrir. Mais il est inévitable de tomber sur des vendeurs de souvenirs qui veulent juste se remplir les poches. Il est surtout important de ne pas céder à la tentation. Acheter les produits qu’ils vendent, c’est contribuer à la destruction de l’océan.
Ces vendeurs illégaux proposent des coraux, des poissons pêchés sans autorisation, qui finissent par abîmer le fonctionnement naturel de la nature. Pendant des vacances à la mer, les meilleurs souvenirs sont ceux qui ont été offerts par le paysage.

Connaitre les différentes espèces marines comestibles

Pour contribuer au bon fonctionnement de l’écologie marine, il est important d’apprendre à la connaitre en tout premier lieu. Il existe de nombreuses espèces maritimes qui sont menacées d’extinction. Pourtant les pêcheurs ne portent pas une grande attention à ce genre de détails.
Et pour éviter de tomber dans le piège, il n’y a pas de meilleure solution que de s’informer d’abord. En connaissant les poissons ou les crustacés protégés, il sera plus facile d’éviter d’en manger dans les restaurants et auprès des street-food. C’est aussi le meilleur moyen pour contribuer à la protection de l’océan tout en s’instruisant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *