Vous connaissez probablement le double et le triple vitrage. Depuis quelques temps, il est aussi possible d’isoler les fenêtres sans nécessairement passer par ces multiples couches de verre. Une équipe de chercheurs australiens a mis au point un procédé pour le moins innovant.

Un revêtement offrant une bonne efficacité énergétique

Le revêtement apporte son lot d’avantages pour l’écologie. En effet, cette invention permet de préserver l’intérieur de la maison des rayons ultraviolets en été. L’hiver, elle aide à éviter la déperdition de chaleur. Par temps chaud, ce procédé arrive à un résultat de 70% meilleur qu’avec le vitrage multiple traditionnel ou les films transparents. En période hivernale, l’efficacité de cette invention serait d’au moins 45%. Ainsi, l’efficacité énergétique de cette innovation est mesurable toute l’année. Concrètement, il s’agit d’une couche de dioxyde de vanadium à pulvériser sur les fenêtres. Cette fine couche se transforme en une sorte de métal transparent qui retient les rayonnements solaires et empêche l’échange thermique entre les deux côtés du verre.

Les possibilités infinies du dioxyde de vanadium

Le dioxyde de vanadium est un revêtement surprenant. Il a la particularité d’être beaucoup plus fine que les cheveux humains. A titre de comparaison, l’épaisseur va de l’ordre du millième. Pourtant, l’efficacité de ces particules microscopiques ouvre la voie à de nombreuses possibilités. Ses inventeurs, l’australien Madhu Bhaskaran et ses collaborateurs ont prévu un large champ d’application. Du gratte-ciel au musée, en passant par les immeubles d’habitation, l’isolation sera nettement meilleure et économique. Cette solution est écologique dans le sens où elle peut réduire la facture de chauffage et de climatisation. Le seul maintien de la température ambiante suffira à réaliser des économies considérables. La face du vitrage qui reçoit le revêtement détermine ainsi l’action souhaitée. Cette technologie est encore en cours de mise au point pour une future diffusion à grande échelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *